L’Être solidaire n°25

Salauds de pauvres !!!!

Après l’annonce du travail obligatoire pour les chômeurs, Laurent Wauquiez poursuit dans l’ignoble escalade de la stigmatisation des plus précaires d’entre nous. Il veut réserver les logements sociaux à ceux qui travaillent. Il remettrait ainsi en cause un des droits les plus fondamentaux, celui de se loger.

Ce gouvernement leurre l’opinion publique. Il l’incite à juger les pauvres comme des « profiteurs » responsables de la crise pour tenter de masquer sa politique.

À notre modèle social fondé sur le travail, la solidarité ils veulent instaurer la société du risque, de l’insécurité sociale généralisée, pour maintenir les privilèges de quelque uns.

Dans cette crise du modèle capitaliste, toute dépense sociale est jugée superflue. Nul besoin de grande démonstration, pour constater que le financement des politiques publiques, des services publics est remis en cause à grand renfort de réformes et de diabolisation de la dette publique.

En France, en Europe et dans le monde, le monde du travail, les peuples s’indignent, s’insurgent contre ces politiques de rigueur, de gâchis, à visée à court terme. Ils s’unissent pour gagner le droit de vivre dignement de leur travail.

Il est temps de penser un monde à visage humain. Il est temps d’utiliser la finance au service de la création d’emplois, de l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux pour une relance la consommation, de la croissance et pérenniser notre système de protection sociale solidaire.

Conquérir une autre répartition des richesses créées, une sécurité sociale santé et professionnelle c’est penser le vivre ensemble, c’est penser une société des égaux.

Agnès Naton

Présidente de L’Avenir social

PDF - 2.5 Mo
L’Être Solidaire n°25

Mentions légales | Remerciements | Site géré avec SPIP