Ecoles vertes et énergie alternative

L’Avenir social a décidé de soutenir un nouveau projet en Haïti : Ecoles vertes et énergie alternative. Il est porté par l’association locale AOG et l’association Energie Morbihan en France.

Le conseil d’administration a décidé de soutenir un nouveau projet en Haïti, avec un nouveau partenaire : l’association AOG. L’Association Des Originaires de Grand Plaine (AOG) est une association communautaire de base à but non lucratif qui a pris naissance à Grand Plaine le 1 mai 1992, localité dépendant de la 6e section communale de Gros – Morne (département de l’Artibonite, dans le Nord ouest de l’île). C’est une Association Mixte qui regroupe des femmes et des hommes adultes ainsi que des enfants. Elle a pour buts :

• Aider au développement de Grand Plaine et ses environs,

• Lutter pour l’amélioration des conditions de vie des habitants de Grand Plaine et

• Préparer la relève.

Elle est dirigée par une coordination centrale de 7 membres aidée par des commissions. Cette coordination centrale se réunit chaque 3e samedi du mois. L’Assemblée ordinaire des membres a lieu tous les 2 mois et l’assemblée générale des membres tous les derniers weekends du mois d’Aout. Il faut noter que l’Assemblée des membres est la seule instance qui a la compétence de prendre les décisions pouvant engager l’Association.

L’association promeut une dynamique de développement local solidaire axé sur la participation active et la contribution des habitants considérés comme les premiers responsables de leur développement. Cette idée se concrétise par l’organisation de journées de travail collectif appelées « kombit ». Il peut s’agir de construire des routes pour désenclaver des villages.

Elle agit pour l’alphabétisation et le reboisement. Elle a également mis en place un réseau d’écoles vertes afin de sensibiliser les enfants au tri des déchets, à la protection de l’environnement, au reboisement, à la fabrication du composte, à la protection des petits arbres, etc.

L’Avenir social a rencontré Gaston Jean, l’un des responsables de cette association à plusieurs reprises. Il a notamment participé à la grande journée d’échanges et de débats du 13 juin 2012, en nous donnant son témoignage. Sur ce projet, nous sommes également partenaires avec l’association Energie Morbihan qui porte les recherches de financements en France. Ce projet est intéressant pour L’Avenir social car ce sera un bon exemple de projet cofinancé.

Concrètement, le projet a pour but d’améliorer les conditions de vie des populations en permettant l’accès à l’énergie et à l’eau potable. Il s’agit d’électrifier des lieux publics, d’équiper des écoles en kit solaires et multimédia, d’installer des purificateurs d’eau, de remplacer les lampes à kérosène des maisons par des unités solaires et d’installer des pompes solaires pour l’irrigation.

Pour ce projet, L’Avenir social va solliciter plusieurs fondations d’entreprise. Le dossier sera appuyé par des militants Cgt siégeant au sein des institutions correspondantes. Grâce au réseau Cgt, l’action de L’Avenir social sera plus efficace. Ainsi, les militants Cgt sont vraiment acteurs de la solidarité. C’est ensemble que nous pouvons avancer et faire avancer les choses.

Le choix de soutenir ce projet se justifie pour plusieurs raisons. C’est un exemple typique de développement : la population locale exprime clairement ses besoins. Le matériel est acheté à des entreprises locales. La population locale est impliquée du début à la fin du projet : de l’expression des besoins à la conception du projet, à sa réalisation jusqu’à l’entretien des installations.

PDF - 43.3 ko
Fiche synthétique de présentation du projet
Mots-clés associés à cet article : Haïti, Eau

Mentions légales | Remerciements | Site géré avec SPIP